Howard Phillips Lovecraft, incantations

« J’ai entrevu les noires horreurs qui peuplent tout notre univers, et désormais, le ciel du printemps comme les fleurs de l’été porteront à mes yeux leur souillure. » (L’appel de Cthulhu)

« J’ai vu béer l’abominable univers où les noires planètes roulent sans but (…)» (Celui qui hante les Ténèbres)

« La petite fille albinos sans grâce et le petit fils bizarrement barbu (…). » (L’horreur à Dunwich)

 » Je parlerai au vide qui m’écoute. » (Nyarlathotep)

« Le zèle tragique et sans but qui résulte du mélange entre impression d’inutilité et nécessité d’agir. » (La musique d’Erich Zann)